Golo Mann aux ALS

Golo Mann fut l’un des plus importants historiens germanophones du 20e siècle, doublé d’un journaliste politique et d’un écrivain. En exil et dans la République fédérale d’Allemagne de l’après-guerre, il est reconnu comme un historien capable d’allier avec une rare maîtrise acuité scientifique et qualité littéraire.

Golo Mann
Photo d’identité de Golo Mann (1938)

Né à Munich le 27 mars 1909, Golo Mann, de son nom complet Angelus Gottfried Thomas Mann, est le troisième enfant de Thomas et Katja Mann. Après avoir été élève à l’internat du château de Salem dans la région du lac de Constance (1923-1927), il étudie la philosophie et la philologie romane à Berlin, puis, à partir de 1929, à Heidelberg, où il rédige une thèse sur Hegel auprès de Karl Jaspers.

Après l’arrivée au pouvoir des nazis, Golo Mann émigre d’abord en France, où il enseigne pendant trois ans l’allemand dans les écoles françaises. De 1937 à 1940, il vit à Zurich, où il écrit pour la revue pour exilés Mass und Wert. En 1940, il s’exile aux États-Unis après un périple par les Pyrénées. De 1942 à 1958, il est chargé de cours d’histoire dans des universités du Michigan et de Californie.

En 1958, il s’établit à Kilchberg près de Zurich, où il possède le droit de cité, et il occupe ensuite une chaire de professeur invité à Münster et de professeur ordinaire de sciences politiques à la haute école technique de Stuttgart (1960–1964). Dans cette période, Golo Mann co-édite les nouvelles Propylées de l’histoire universelle [Propyläen Weltgeschichte].

Les principales œuvres de Golo Mann sont une Histoire allemande des 19e et 20e siècles (Deutsche Geschichte des 19. und 20. Jahrhunderts, 1958) et la très célèbre biographie littéraire Wallenstein (1971), le grand condottiere de la guerre de Trente Ans, auquel Golo Mann a consacré une vie d’étude. En 1968, Mann reçoit le célèbre prix Georg Büchner.

Intellectuel et orateur conservateur mais résolument antinationaliste, Mann a d’abord été le conseiller de Willy Brandt avant de soutenir Franz Josef Strauss durant la campagne électorale de 1980. 

Golo Mann meurt à Leverkusen le 7 avril 1994.

Contact spécialisé
Dernière modification 26.10.2020

Début de la page

Contact

Bibliothèque nationale suisse
Archives littéraires suisses ALS
Rudolf Probst
Hallwylstrasse 15
3003 Berne
Suisse
Téléphone +41 58 464 11 91
Courriel

Bibliothèque nationale suisse
Archives littéraires suisses ALS
Moritz Wagner
Hallwylstrasse 15
3003 Berne
Suisse
Téléphone +41 58 467 18 79
Courriel

Imprimer contact

https://www.nb.admin.ch/content/snl/fr/home/portrait/als/fonds-archives/focus/mann.html