Maria Waser aux ALS

Fille d’un médecin de campagne, Maria Waser est née en 1878 et elle a grandi à Herzogenbuchsee. Après le gymnase, elle a étudié l’histoire et la littérature à Lausanne et à Berne. Maria Waser s’est fait un nom comme rédactrice de la revue culturelle Die Schweiz et comme écrivaine. Elle était mariée à l’archéologue Otto Waser.

Maria Waser
Maria Waser devant un mur de livres
© Photographe inconnu/e ; vers 1900

Après son doctorat et un séjour de deux ans en Italie, Maria Waser collabore à la rédaction de la revue culturelle Die Schweiz à Zurich de 1904 à 1919.  Dans cette fonction, elle exerce une influence sur la littérature suisse de son temps dans l’esprit de son mentor conservateur Josef Viktor Widmann, ce qui ne l’empêche pas de donner sa chance à des auteurs tels qu’Albin Zollinger et Robert Walser, dont elle publie les premiers textes.

Maria Waser se fait un nom dès la parution en 1913 de sa première œuvre littéraire, Die Geschichte der Anna Waser (1913), un roman historique qui dresse le portrait de l’artiste à laquelle le livre emprunte son titre. Au recueil de nouvelles Von der Liebe und dem Tod (1919) succède un deuxième roman, Wir Narren von gestern (1922), qui narre l’histoire d’une famille éprouvée par le destin. Die Wende (1929) est un roman plus autobiographique. Il dépeint une rencontre amoureuse, la crise qu’elle provoque et le dépassement de celle-ci par le renoncement. Suivent Land unter Sternen (1930), un roman dans lequel elle brosse un tableau du village de son enfance, Herzogenbuchsee, Begegnung am Abend (1933), inspirée par son amitié avec le neurologue Constantin von Monakov, et Sinnbild des Lebens (1936), autre roman autobiographique. 

Maria Waser milita pour l’amélioration de la place des femmes dans la société, entre autres dans Die Sendung der Frau (Berne, 1928) et elle s’interrogea également sur l’avenir de la Suisse face à la menace fasciste dans Lebendiges Schweizertum, un exposé très remarqué qu’elle tint en 1924. Elle a été la première femme à recevoir le prix de littérature de la ville de Zurich en décembre 1938. Elle meurt le 19 janvier 1939 à Zollikon, sur les bords du lac de Zurich.

Contact spécialisé
Dernière modification 11.01.2021

Début de la page

Contact

Bibliothèque nationale suisse
Archives littéraires suisses ALS
Hallwylstrasse 15
3003 Berne
Suisse
Téléphone +41 58 462 92 58
Fax +41 58 462 84 08
Courriel

Imprimer contact

https://www.nb.admin.ch/content/snl/fr/home/portrait/als/fonds-archives/focus/waser.html