Mon trésor suisse : art = création / création = art

Karl Gerstner : palette de couleurs « Ohne Titel »
Karl Gerstner : palette de couleurs « Ohne Titel »

Ne jamais être inférieur à soi-même était l’impératif que l’artiste et graphiste Karl Gerstner s’imposait dans son travail. C’est encore ce qui sous-tend sa décision de donner une rétrospective sur un demi-siècle de création : « karl gerstner. Rückblick auf 5 x 10 Jahre Graphik Design etc. », éditée en 2001 par Manfred Kröplien chez Hatje Cantz. Mon « trésor suisse » entend vous mettre en appétit, vous donner une carte balisant le parcours qui vous mènera vers le trésor proprement dit : les archives de Karl Gestner au Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale suisse.
Informatif et passionnant, cet ouvrage rétrospectif donne d’une part un aperçu de l’histoire et de la typologie des années 1950 à 1990, mais c’est aussi un livre bourré d’images, une autobiographie optique de Karl Gerstner. Ce qui est présenté dans ces pages illustre « in nuce » la pensée qui l’a toujours dirigé, qu’il faut représenter les choses de la vie quotidienne comme si c’était des œuvres d’art, et les œuvres d’art comme si elles étaient des choses du quotidien.

Dans cette somptueuse publication, Gerstner nous emmène à travers cinq décennies de son travail, avec un point fort pour chacune d’entre elles. La période « Sturm und Drang » dans les années 1950, quand, jeune graphiste chez Ciba Geigy, Gerstner commençait à brasser le monde de la publicité, « GGK », quand, dans les années 1960, il dirigeait une agence de publicité particulièrement performante avec Paul Gredinger et Markus Kutter dont les campagnes pour Swissair ou Shell rencontrèrent un écho mondial. Les années 1970 sont sous le signe du « wieder solo », les années 1980 des « Corporate identities » et les années 1990 du « Gelegenheitsdesigner ».

Gerstner fait précéder chaque période créatrice d’une introduction sur un fond blanc qui fait contraste. À travers une narration fluide et passionnante, il donne des informations entremêlées d’indications autobiographiques et d’appréciations personnelles.

Le riche échantillonnage de son travail se présente élégamment sur un fond gris-brun à travers des photos surprenantes. On y trouve des publicités, des livres, des illustrations, des graphiques, des labels, des logos, des affiches, des esquisses de polices de caractères et bien d’autres choses, accompagnés d’un commentaire concis où apparaît, reconnaissable, la personnalité de l’auteur.

Et pour finir, Gerstner se livre à des « Considérations de principe » sur fond bleu. Il propose des extraits de ses publications et de ses conférences, qui jettent un regard dans les coulisses et donnent un aperçu de sa méthode de travail. Le livre reçoit par là un caractère partiellement didactique, sans toutefois avoir jamais été conçu comme un manuel.

Quelques-uns des travaux présentés ici n’ont jamais été montrés, même si, pour certains d’entre eux, Gerster les considérait comme ce qu’il avait fait de mieux. Cette publication leur donne une plateforme.

Kathrin Gurtner
Responsable suppléante Cabinet des estampes numérique

Specialist staff
Last modification 03.07.2018

Top of page

https://www.nb.admin.ch/content/snl/en/home/collections/gems/my-swiss-treasure/mein-schweizer-schatz--gerstner.html