Mon trésor suisse: le baron de Münchhausen

Qui n'a pas, une fois ou l'autre, pris ses aises avec la vérité. « Pas moi », vous répondra le baron de Münchhausen. Aussi comiques soient-elles à nos oreilles, ses histoires sont toutes authentiques. C'est du moins ce qu'il assure.

J'ai entendu parler pour la première fois de Münchhausen en quatrième. Nous y avons lu son aventure probablement la plus célèbre, A cheval sur le boulet de canon, et sa manière de raconter m'a immédiatement fascinée. Depuis lors, j'ai lu et relu souvent ses exploits, sans jamais m'ennuyer.

« A cheval sur le boulet de canon », in: Erich Kästner erzählt: «Die wundersamen Reisen und Abenteuer zu Wasser und zu Lande des Freiherrn von Münchhausen» © Atrium Verlag, Zürich 1951
« A cheval sur le boulet de canon », in: Erich Kästner erzählt: «Die wundersamen Reisen und Abenteuer zu Wasser und zu Lande des Freiherrn von Münchhausen» © Atrium Verlag, Zürich 1951

J'ai longtemps hésité avant de choisir mon aventure préférée. Je me suis décidé pour A cheval sur le boulet de canon. Münchhausen se retrouve une fois de plus en train de faire campagne. Ses troupes assiègent une ville et il faut connaître en quel état se trouvent les défenseurs. Mais comme il est impossible de passer par la porte principale, Münchhausen est contraint de trouver un autre moyen. Il saute donc sans hésiter à califourchon sur un boulet de canon tiré à côté de lui. Il veut passer ainsi par-dessus les remparts, voir combien de troupes résistent encore et disparaître comme il est venu.

Mais une fois en l'air, il se rend compte que son uniforme le désigne comme un ennemi et qu'il va être immédiatement abattu, perspective déplaisante pour qui a encore plein de projets. Il saute donc sur un boulet de canon qui vient en sens inverse et se retrouve indemne à l'endroit d'où il est parti. Et même s'il n'a rien appris des capacités de résistance de la ville, il a vécu quelque chose qu'il pourra raconter le soir au feu de camp.

Münchhausen ne cesse de répéter dans le livre que toutes ses aventures se sont déroulées ainsi, et pas autrement. Il appartient au lecteur d'y ajouter foi ou pas.

Quand j'étais petite, ma grand-mère me racontait des histoires dans lesquelles se passaient toujours des choses merveilleuses et incroyables. Maintenant j'aime également lire des polars. Il y a chez Münchhausen un peu de ces deux éléments, le merveilleux et le mystère. Car quelques-unes de ses histoires ont beaucoup de suspense, on ne sait pas ce qui va arriver. D'autres par contre sont si fantastiques qu'on a peine à y croire.

Ce livre est mon trésor suisse très personnel, parce que Münchhausen raconte ses histoires amusantes ou effrayantes de telle manière qu'on ne quitte pas le livre avant de l'avoir terminé.

Erich Kästner a rassemblé et illustré huit aventures tirées de la vie du baron de Münchhausen. Si vous voulez apprendre à mentir, autant choisir le meilleur maître.

Le livre est paru à l'Atrium Verlag de Zurich; il est à la BN sous la cote N 154 559.

 

Anina Hug
Agente en information documentaire en formation

https://www.nb.admin.ch/content/snl/it/home/temi/il-mio-tesoro-svizzero/mon-tresor-suisse--le-baron-de-muenchhausen.html