Blaise Cendrars, une rhapsodie russe. Conférence d’Oxana Khlopina

Carte autographe signée de Cendrars à Paul Haberbosch, avec une illustration de « Types russes »
Carte autographe signée de Cendrars à Paul Haberbosch, avec une illustration de « Types russes »

Au contraire de Rilke quelques années auparavant, le jeune Frédéric Louis Sauser – futur Blaise Cendrars – se retrouve en Russie pour des raisons prosaïques : fuir le cadre d’une scolarité laborieuse et commencer un apprentissage. Pendant deux ans et demi, entre 1904 et 1907, le jeune homme va occuper une place de commis auprès d’un horloger suisse de Saint-Pétersbourg. Mais ce séjour ne sera pas qu’un point de départ dans la vie ; il sera aussi – et surtout – une entrée en poésie. C’est en Russie qu’il rédige ses premières tentatives littéraires ; c’est là aussi qu’il trouve une des sources les plus fécondes de son univers « mythopoétique ». Cendrars gardera aussi, jusqu’à la fin de sa vie, le précieux « cahier noir » où il a recopié, durant ses années pétersbourgeoises, ses lectures fondatrices – ainsi que les fameuses lettres à Hélène, la bien-aimée russe, brûlée vive en 1907. Oxana Khlopina se propose ainsi de montrer que cette expérience russe de Cendrars est une des clés de son univers poétique.

Oxana Khlopina a soutenu en 2007 une thèse de doctorat à l’Université Paris X, Blaise Cendrars, une rhapsodie russe.

La manifestation sera présentée par Fabien Dubosson et suivie d’une visite guidée de « Blaise Cendrars en Russie ». Fabien Dubosson est le curateur du Fonds Blaise Cendrars aux Archives littéraires suisses.

Jeudi 16 novembre 2017, 18.00 hBibliothèque nationale suisse, Hallwylstrasse 15, 3005 BerneL’exposition « Rilke et la Russie » avec ses volets Blaise Cendrars et Carl Spitteler restera ouverte jusqu’à 21.00 h.

Dernière modification 16.11.2017

Début de la page

https://www.nb.admin.ch/content/snl/fr/home/collections/les-archives-litteraires-suisses-als/manifestations-et-colloques/toutes-les-manifestations/manifestations-2017/cendras-khlopina.html