Editions taberna kritika

De nouvelles expériences à la Bibliothèque nationale suisse : pourquoi la collection numérique accueille la poésie en trois dimensions et des listes de courses.

Mein Jahr in Besorgungen
© Mein Jahr in Besorgungen, 2016, Hartmut Abendschein

Des petites maisons d’édition, des éditions spécialisées dans les sciences naturelles, des éditeurs individuels et des services de diffusion déposent leurs livres électroniques à la Bibliothèque nationale suisse (BN). Depuis 2017, c’est aussi le cas des éditions taberna kritika (etk), basées à Berne. etk se considère comme une maison d’édition hybride associant le livre, les nouveaux médias, les objets et les objets numériques : elle se consacre d’une part à la production imprimée et d’autre part aux formes de publication numériques. La maison existe depuis 2007 et elle s’est donné pour but d’être un lieu d’expérimentation formelle et linguistique. Elle bouscule avec beaucoup de créativité les idées reçues sur les auteurs, les genres et la forme « livre ». La production et la présentation de ses créations sortent des sentiers battus et explorent des voies nouvelles, jouant voluptueusement avec formes et contenus.

Mais à quoi donc ressemble la littérature expérimentale ?

Dans son volume As Many as Three Dimensions, Sean Cearley propose par exemple des poèmes en trois dimensions. L’auteur y reproduit la forme extérieure de ses textes en les présentant comme des volumes géométriques. Ainsi, le contenu linguistique du poème passe à l’arrière-plan, tandis que sa dimension optique occupe le devant de la scène.

Autre exemple : Postkarten ff. Les éditions taberna kritika publient des tirés à part des couvertures de leurs publications imprimées sous forme de cartes postales, en tirages limités. Il s’agit de petites créations graphiques, qui sont devenues des objets de collection recherchés.

Ces cartes postales ont été réunies dans un livre électronique au format PDF, faisant ainsi office de catalogue en images.

Quatre truites entières, des sacs-poubelles et 1 kg de farine à tresse : à la base, ces objets ne relèvent pas de la littérature. Ils peuvent pourtant devenir littérature. Mein Jahr in Besorgungen (Mon année en emplettes), de Hartmut Abendschein, nous fait quelques confidences, sous la forme de listes de courses manuscrites, sur les ingrédients préférés et sur l’ordinaire de l’auteur. Ce sont ainsi des menus entiers qui se déroulent sous les yeux du lecteur, assortis d’informations sur le contexte de l’achat, sous la forme de notes prises à la hâte, qui nous montrent même que l’auteur ne disposait que d’un crayon rouge. De plus, les listes sont flanquées de codes cryptiques qui excitent notre imagination et nous poussent à nous demander chez quel grand distributeur les marchandises ont été acquises : 20150817m, 20160408c.

Jusqu’à ce jour, les éditions taberna kritika ont déposé presque 40 livres électroniques à la BN. Ces publications peuvent être consultées par le biais de notre banque de données e-Helvetica Access. Selon la catégorie à laquelle elles appartiennent, elles peuvent même être visualisées sur un écran personnel.

Les livres électroniques sont livrés à la Bibliothèque nationale en passant par la plateforme e-Helvetica Deposit. Rien de plus simple : il suffit de faire enregistrer la maison d’édition (enregistrement unique), de saisir les données bibliographiques de l’ouvrage, d’attendre un petit peu… et le livre est déjà répertorié dans le catalogue et sauvegardé dans nos archives numériques.

Contact spécialisé
Dernière modification 25.10.2017

Début de la page

https://www.nb.admin.ch/content/snl/fr/home/actualites/les-nouvelles-acquisitions-de-la-bibliotheque-nationale-suisse/collection-generale/2017/edition-taberna-kritika.html