Mon trésor suisse : Baski

Baski sur l’Île aux oiseaux
Couverture de : Heinrich Gohl, « Mit Baski auf der Vogelinsel », Bâle, Magnum-Verlag, 1981

Mon trésor suisse m’accompagne depuis mon enfance. C’est dans la bibliothèque d’enfant de ma mère que j’ai découvert « Baski », le petit lutin de bois que le photographe bâlois Heinrich Gohl a imaginé, mis en scène et photographié dans dix petits récits publiés à partir de 1967. Aujourd’hui, je revis les aventures de Baski avec mon fils, qui ne se lasse pas de parcourir les volumes de photographies et a accueilli le petit lutin dans son cœur. Baski est ainsi devenu dans notre famille un trésor qui se transmet de génération en génération.

Avec ses albums de Baski, Heinrich Gohl a donné naissance à un classique, qui a rencontré dès ses débuts un succès étonnant : lorsqu’en 1975 le distributeur Coop a organisé un concours de Noël autour du personnage de Baski, plus de 200 000 enfants enthousiastes y ont participé. Les petits livres ont été traduits dans six langues et, bien que la dernière histoire de Baski ait été publiée il y a plus de trente ans, les albums continuent d’être réédités (par Magnum, la maison d’édition de Heinrich Gohl), achetés et lus.

Aujourd’hui âgé de 91 ans, le créateur de Baski est à l’origine un photographe naturaliste reconnu, qui nourrit une passion particulière pour les arbres. Ses œuvres ont notamment été exposées à la Fondation Beyeler, à Riehen, et ses volumes de photographies Alaska (cotes Nq 111174, Nq 114995, etc.), Lebende Wälder (cote Nq 113725) et Ein Tag in der Steppe (cote Nq 110105) témoignent de sa vie aventureuse dans la nature. Ce qui lui tient le plus à cœur, c’est d’aider par ses images le public à comprendre la fragile beauté de la nature et l’importance de l’équilibre écologique. Véritable précurseur du mouvement écologique des années 1970, Gohl développe une sorte de philosophie sensible de la nature.

Les albums de Baski témoignent eux aussi de cette orientation : ils sensibilisent les enfants à la beauté de la nature et au miracle qu’elle représente. Ainsi, Baski s’envole vers le Sud, par-dessus les Alpes, sur le dos d’un canard sauvage (volume 2), s’essaie à la vie dans un alpage (volume 6) ou plonge dans les profondeurs de la mer (volume 10). Il suffit de prendre connaissance de la biographie de Gohl pour constater que Baski est une sorte de petit alter ego du photographe. Gohl a fait en solitaire une expédition de six mois en canoë dans des régions désertiques d’Alaska et Baski entreprend un voyage agité en descendant un fleuve sur un radeau (volume 4) et le saule blanc que l’auteur chérit dans la réserve naturelle de Häftli, près de Büren an der Aare, offre aussi asile à Baski, lui apportant paix, tranquillité et sécurité (volume 8).

En tissant ses histoires autour d’un petit pantin de bois, Gohl a inventé et développé une forme expressive qui lui est propre. Pour ses photographies, il a aussi utilisé des animaux empaillés du Musée d’histoire naturelle de Bâle, qu’il guidait au moyen de petits fils en nylon. Il a ainsi réussi à introduire dans ses livres une animation tout à fait exceptionnelle, qui a peut-être été un des facteurs de son succès. Mais je pense aussi qu’une autre raison de ce succès est qu’il a remarqué, avec une grande sensibilité, que les enfants sont extrêmement ouverts et attentifs au détail lorsqu’ils observent leur environnement et qu’il a su s’inspirer de leur attitude. Déployant une grande créativité, il leur communique son profond amour de la nature par l’intermédiaire d’un adorable petit bonhomme insouciant et de ses aventures passionnantes.

Je ne sais pas encore si Baski arrivera à éveiller en mon fils une vocation de protecteur de la nature. Pour l’instant, mon enfant a tout simplement beaucoup de plaisir à l’accompagner dans ses aventures en pleine nature. Comme je tiens à ce que les exemplaires de Baski archivés à la BN demeurent en parfait état pour ses fans de demain, les albums que mon fils feuillette sont ceux de sa propre bibliothèque. Les volumes de la BN sont donc à votre disposition : faites-les-vous apporter du magasin souterrain et faites la connaissance de Baski !

Miriam Kiener
Responsable de la section Collection générale

Specialist staff
Last modification 16.02.2018

Top of page

https://www.nb.admin.ch/content/snl/en/home/themes/my-swiss-treasure/mein-schweizer-schatz--baski.html