Vue depuis la Gallerie d'Urnerloch, vers Andermatt, au pied du St-Gothard

Aus: Ansichten der neuen St. Gotthards-Strasse von Fluelen bis Lugano nach der Natur gezeichnet und geäzt von M. Kälin und J. Suter, nebst einer Beschreibung von Herrn Lusser M.D. aus Altdorf (Blatt 8), 1833, Meyer, Johann Jakob (1787-1858) [Maler/Zeichner], Kälin, Joseph Meinrad (1792-1834) [Stecher], Heinrich Füssli & Co. (Zürich), Aquatinta koloriert, 14.2 x 18.9 cm (Bildmasse), 22.8 x 28.6 cm (Blattmasse), GS-GRAF-ANSI-UR-26
J.J. Meyer, J.M. Kälin, « Vue depuis la Gallerie d'Urnerloch, vers Andermatt, au pied du St. Gotthard », 1833.
175 ans avant le premier tunnel ferroviaire de 15 km entre Göschenen et Airolo et plus de 300 ans avant l'inauguration du tunnel de base de 57 km, une première galerie voit le jour dans la région du St-Gothard. L'ouvrage, de 64 m de long, est en son temps le plus long de Suisse. Excavé à la poudre entre 1707 et 1708, sous la direction de l'ingénieur originaire du Vallemaggia Pietro Morettini, il permet d'éviter un passage périlleux. Ainsi le voyageur, laissant derrière lui le paysage sévère des gorges du Schöllenen et du pont du Diable, découvre au sortir de la galerie les pâturages du val d'Urseren et le village d'Andermatt. Le choix du point de vue permet à l'artiste de célébrer à la fois le triomphe du génie civil que représente cette première percée alpine et l'imposant massif du St-Gothard, que l'on découvre en arrière-plan. Au premier plan, pour nous rappeler la vocation première de cet axe économique, sont représentées deux bêtes de somme lourdement chargées, qui font route en direction de Göschenen.
https://www.nb.admin.ch/content/snl/en/home/themes/art-and-architecture/le-gothard-dans-la-gravure/vue-depuis-la-gallerie-d-urnerloch--vers-andermatt--au-pied-du-s.html