Archivage à long terme en Suisse

Courriels, contributions dans les médias sociaux, vidéos, journaux en ligne, livres électroniques et sites internet font naturellement partie de notre vie quotidienne. Par contre, la conservation à long terme et l'utilisation de ces données ne vont pas toujours de soi.

Quelles données numériques doivent être conservées à long terme, par qui et sous quelle forme ? Vu l'évolution technologique rapide et la multiplication considérable des données, l'archivage numérique à long terme doit être assuré dès aujourd'hui. Les institutions patrimoniales en particulier s'y attèlent depuis un certain temps déjà. Elles se sont rendu compte que cette tâche ne peut être accomplie sans une coopération entre les différentes organisations. C'est ce que montre une étude commandée par la Bibliothèque nationale suisse (BN).

Quelles données doivent être conservées ? Faut-il conserver tout ce qui a été produit et publié en Suisse ? Ou seulement les informations qui assurent le bon fonctionnement de l'État de droit ? Souhaitons-nous collecter des documents relatifs à notre vie quotidienne ou ne garder à long terme que les informations indispensables à une éventuelle reconstruction du pays ? Qu'entend-on par long terme : 10 ans ? Une génération ? Éternellement ?

Ces questions doivent être abordées au niveau national et la stratégie « Suisse numérique » doit y répondre. Seules des mesures coordonnées permettront à la Suisse de trouver de bonnes solutions pour sa mémoire numérique !

Specialist staff
Last modification 04.01.2018

Top of page

https://www.nb.admin.ch/content/snl/en/home/nl-professional/e-helvetica/collaboration/digitale-langzeiterhaltung-in-der-schweiz.html